60 ans

VTF : 1962 à 1975

19 février 2016

Histoire de VTF continue vers d’autres projets !

Le premier but de l’Association a donc été de réaliser le village de vacances “Les Fougères“ à Soultzeren. Et le projet est réussi comme le disait alors un administrateur : « Ne sentez-vous pas qu’au retour de vos vacances aux Fougères, quelque chose a bougé en vous, un déclic s’est amorcé qui vous oblige à voir maintenant les choses d’une certaine autre façon ! »

Les demandes de plus en plus nombreuses montrent vite que cette structure n’apporte qu’une petite réponse à ce besoin essentiel de s’évader, et en premier lieu est prise la décision d’ouverture à toutes les périodes de vacances scolaires (Été, Noël et Pâques).

soultzeren - premier village vacances - histoire de VTF
“Les Fougères” – Soultzeren

En 1972, VTF fête les 10 ans des « Fougères » après avoir accueilli 1662 familles comprenant 4736 enfants et au total plus de 13 135 personnes… Ces chiffres se passent de commentaires !
Mais malgré leur importance, l’Association reste consciente que ce centre de vacances ne représente qu’un petit maillon de la chaîne que constitue le Tourisme Social, et se donne des perspectives d’avenir avec le projet d’ouverture d’un nouveau Village de Vacances à Savines-le-Lac dans les Hautes Alpes.
Le choix de la destination est déterminé par la qualité du climat, la possibilité d’une double saison, le développement d’une clientèle alors principalement mosellane, et les loisirs multiples proposés par la région entre lac et montagne.

En janvier 1974, le projet est financé, avec la CAF de la Moselle, et l’ouverture du chantier de construction est confiée en grande partie aux entreprises locales. 18 mois furent nécessaires à la réalisation du village de vacances “Le Pigneroux” et plus de 1000 arbustes ont été plantés.
Les premières familles sont accueillies le 3 juillet 1976, dans l’une des plus belles réalisations du Tourisme Social

en vacances atlantique

[ Zoom 1962/1976 ]

En 1962, un ouvrier gagne en moyenne 580F par mois (90€), quand un transistor bon marché en vaut 245. La voiture, le téléphone, la télévision (qui passe en couleur en 1967) sont des luxes de nantis. Le Français moyen n’a ni salle de bains ni machine à laver. Dans une France qui ne compte guère plus de 200 000 étudiants, 3,4% des fils d’ouvriers font des études supérieures. Mais dès le début des années 70 (instauration du SMIC), le futur, le progrès, la modernité sont autant de clés essentielles avec la création d’Apple (1976), la découverte de “Lucy” (1974), les fondements de la télématique et d’Internet, les innovations spatiales, les progrès de la médecine, le nucléaire civil et bien sûr l’innovation dans les “arts ménagers”!

Commentaire (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *