Inspiration

Contes et légendes Bretonnes

7 avril 2021

La Bretagne est l’une des plus belles régions de France, une véritable perle de culture. Cernées entre la Manche, la Mer Celtique et le Golfe de Gascogne, les côtes de cette région sont devenues célèbres et attirent, chaque année, de nombreux touristes. Mais la Bretagne est également célèbre pour ses contes et ses légendes. Alors avant de partir pour les côtes de l’Ouest, plongeons-nous dans les légendes Bretonnes plus passionnantes les unes que les autres.

La plus connue des légendes Bretonnes : le roi Arthur

Qui n’a jamais entendu parler de cette légende ? Arthur, Guenièvre, Lancelot, Perceval, Merlin, La Dame du Lac, voilà des noms que vous avez forcément entendus. L’histoire est simple, Arthur, né de la magie de Merlin, retire Excalibur, l’épée magique, de son rocher et devient roi. Il épouse Guenièvre et crée la table ronde pour se réunir avec des chevaliers et organiser la quête du Graal. Parmi ces chevaliers, se trouvent Lancelot, formé par la Dame du Lac, qui essaiera de voler Guenièvre à Arthur, et Perceval, qui sera à deux doigts de trouver le Graal, mais qui ne posera pas les bonnes questions. Et si vous ne connaissez pas la fin de l’histoire : ils ne trouveront jamais le Graal.

Ys, la ville engloutie

Grand guerrier, le roi Gradlon, construit une ville située en dessous du niveau de la mer à la demande de sa fille : Dahut. Dans cette ville entièrement protégée, Dahut invite chaque soir un amant dans son lit en lui faisant porter un masque, qui, au petit matin, se transformait en lames de métal qui lui transperçaient le crâne. Mais un jour, Dahut tombe amoureuse d’un jeune étranger à qui elle ne fit pas porter le masque et à qui elle donna même les clés de sa ville. Grossière erreur puisque ce jeune homme n’est nul autre que le diable personnifié qui, pour punir la princesse de ses pêchés, ouvre en grand la porte de la ville qui se retrouve engloutie.

Encore aujourd’hui, par mer calme, les marins Bretons peuvent entendre sonner les cloches de la ville engloutie d’Ys.

Ankou

Serviteur de l’au-delà qui se balade avec une charrette qui grince pour conduire les âmes des morts vers leur destination, Ankou effraie les Bretons depuis des centaines de générations. Disons que, pour être plus précis, si tu entends les grincements de sa charrette se rapprocher de toi, c’est que tu es déjà plus ou moins mort. Autre fait intéressant, si la cape d’Ankou te frôle les jambes sous la table le soir de Noël cela signifie que tu ne passeras pas l’année. On peut dire que Ankou sait s’y prendre pour les cadeaux de Noël. 

La chambre aux revenants

Comment finir notre récit de légendes Bretonnes sans parler de revenants ? Dans le château de Trécesson, proche de la forêt de Brocéliande, un jeune homme tente le pari de dormir dans la chambre hantée. N’arrivant pas à fermer l’œil, cet invité voit devant lui, à minuit, une porte apparaître laissant sortir deux hommes qui se mettent à jouer aux cartes sur une table. Il essaie de leur tirer dessus, mais les balles passent au travers. Une fois la partie de cartes terminée, les deux hommes repartent et notre invité s’endort enfin. À son réveil, il trouve, sur la table, une belle pile de Louis d’or.

Cette somme d’argent sera le combustible d’une dispute entre l’homme et le propriétaire du château qui ira jusqu’au tribunal pour savoir à qui reviendront les Louis d’or. La légende ne raconte pas qui a gagné alors je vous laisse vous faire votre propre idée…

Et si vous voulez connaître la fin de cette histoire ou en découvrir de nouvelles, la meilleure solution reste de prendre quelques jours de vacances en Bretagne et d’aller demander directement aux Bretons qui auront un bon millier d’histoires à vous raconter.

Commentaire (0)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *